Sunflower passe en version 0.2-59

Don't want to miss anything? Get news right in your inbox:

Bonjour à tous!

Ce n’est pas la première fois que je parle de Sunflower. Petite piqûre de rappel, c’est un gestionnaire de fichier pour GNU/Linux entièrement codé en Python, avec la bibliothèque GTK. La particularité de Sunflower réside dans le fait qu’il propose une vue en panneaux jumelés, c’est-à-dire que c’est comme si on avait deux onglets d’exploration d’ouvert simultanément, chacun des onglets prenant une portion de la largeur de la fenêtre. Récemment une version majeure pour Sunflower à été publiée, rajoutant plusieurs support et corrigeant quelques bugs. Voici une petite liste de ce qui a été modifié:

  • Configuration de la taille de police
  • Support de l’interface DBus
  • Verrouillage des onglets et menus
  • Plusieurs traductions mises à jour (dont la française par votre humble serviteur :p)
  • Amélioration des performances pour le chargement des répertoire
  • Plusieurs corrections pour la liaison avec Git

Et tout un tas d’autres ajouts et corrections que l’on peut retrouver en lisant le fichier CHANGES. (Vraiment, la liste est longue!)

Si on veut vraiment la toute dernière version on peut aller la chercher directement sur le dépot Github. Mais des paquets stables existent aussi pour les distributions les plus courantes (Ubuntu-like, Archlinux, etc…)

Voilà c’est tout pour cet article, j’en ai plusieurs autres en préparation que je vais essayer de sortir avant que les cours ne reprennent, notamment un article sur Pygame, et peut-être une liste des musiques ou livres libres que j’ai écoutées ou lus récemment.

À la prochaine!

Next To Read

Introduction à Pygame

Salut tout le monde! Cela fait un bon moment que j’étudie la programmation, j’ai d’abord commencé par le C pour le C++, et même les langages web. Mais ce n’était que de la théorie et je voulais essayer de créer mon propre petit programme, et j’ai découvert le langage Python il y a environ 1 an grâce au célèbre livre Apprendre à programmer avec Python 3. Mais encore une fois je n’avais rien crée moi-même, je n’avais pendant longtemps fait que la théorie, même si ce livre propose tout un tas d’applications du cours, ce n’était pas de moi que venaient les idées ni le gros du code. Il y a plusieurs semaines je me suis donc lancé dans une tentative de faire mon propre programme, et plus exactement un jeu, et pour cela j’ai dû apprendre à utiliser la bibliothèque Pygame.